Le bâtiment s’intégrera dans un projet plus vaste, d’un coût de 100 milliards de riyals saoudiens (19,7 milliards d’euros), a précisé dimanche cet homme d’affaires, membre de la famille royale saoudienne.