Navigation | Archive » 2008 » octobre » 24

Ankana87

ankana87

Juste pour les membres………

Nuage de catégories

Accessoires necessaires amitie belles images du net! Bienvenue cadeaux Calendrier de l'Avent coup de coeurs coup de gueule creations et si le monde... faune Flore genereux gourmandises géographie Histoire Humeur l'art Legendes et Mythes les enfants les logiciels gratuits le temps Merci Non classé photofiltre poesie romans sur la route tag un peu d'humour

Un Sourire

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent. Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel. Personne n'est assez riche pour pouvoir s'en passer, Et personne n'est trop pauvre pour ne pas le mériter. Il crée le bonheur au foyer, est un soutien dans les affaires et le signe sensible de l'amitié. Un sourire donne du repos à l'être fatigué, rend du courage au plus découragé, console dans la tristesse et est un antidote de la nature pour toutes les peines. Cependant il ne peut s'acheter, ni se prêter, ni se voler. Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne. Et si quelquefois vous rencontrez une personne qui ne vous donne pas le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez-lui le vôtre. Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.

Un peu de liberté……….

DSC00593

Un peu de légèreté

Un peu de légèreté

passe le temps ……..

octobre 2008
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Un peu d’évasion………….

Un peu d'évasion.............

le grenier d’Ankana

Un peu d’eau………

DSC00580

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Recherchez aussi :

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

AVERTISSEMENT

Tout commentaire que je jugerais insultant, discriminatoire, irrespectueux, vulgaire..........sera automatiquement supprimé de mon blog!!! Je prône le respect, la tolérance........et ne veux en aucune manière que mes enfants tombent sur de tels propos en venant sur le blog de leur maman!! Amicalement Ankana

24 octobre, 2008

« l’homme-éléphant »

Elephant Man
 
Film américain (1980)
de David Lynch
avec John Hurt, Anthony Hopkins, Anne Bancroft, Sir John Gielgud, Wendy Hiller

Sortie : 09 Octobre 1980
 

514CT2FW4QL._SS500_ dans coup de coeurs

L’histoire :

Ce film est une adaptation romancée de la vie de Joseph Merrick (appelé John suite à une erreur), surnommé « Elephant Man » (« l’homme-éléphant ») du fait de ses nombreuses difformités.

Au début du film, en 1884, l’homme-éléphant (interprété par John Hurt) est un phénomène de foire présenté aux foules d’un cirque de Londres par son peu scrupuleux propriétaire, Bytes. Celui-ci n’hésite d’ailleurs pas à le maltraiter pour la raison la plus futile. Intrigué par l’apparence de l’homme-éléphant, le Dr Frederick Treves (Anthony Hopkins) demande à Bytes de pouvoir examiner son « gagne-pain ». Son nom est John Merrick, il a à peine 21 ans et ne semble pas pouvoir s’exprimer verbalement. Treves présente alors l’homme-éléphant à ses collègues, détaillant ses effrayantes difformités corporelles, puis le garde dans un hôpital de Londres, dans une chambre spéciale pour ne pas choquer les autres patients. Mais Bytes somme Treves de lui rendre l’homme-éléphant, ce que Treves refuse, soutenu par le directeur de l’établissement, Mr Carr Gomm, car ils comprennent vite que ce propriétaire n’a aucun scrupule pour John. Au fur et à mesure, Merrick va se mettre à communiquer avec Treves, révélant à ce dernier une grande sensibilité doublée d’une intelligence hors norme. Mais Bytes réussit finalement à s’emparer de John et file vers l’Europe où il se remet à l’exhiber dans des monstrueuses parades. John parvient cependant à s’enfuir une nuit et prend un paquebot vers l’Angleterre où il retrouve avec une immense joie le Dr Treves. Après avoir assisté à un spectacle de pantomime lui étant dédié, John se donne la mort en se couchant sur le dos, ce qui lui est fatal en raison de la difformité de sa colonne vertébrale et de son crâne. Il retrouve alors sa mère dans les étoiles sous les paroles d’une ode à l’éternité.

Image de prévisualisation YouTube

Voilà pour le cinéma , mais moi aujourd’hui c’est de la maladie du personnage principal que j’aimerais vous parler. Et aussi de Joseph Merrick , pas le personnage , non ! l’homme qu’il était vraiment.

Joseph Carey Merrick.Joseph Carey Merrick     Frederick Treves, le médecin qui s'occupa de Joseph MerrickF. Treves

La maladie de J.Merrick :

Le cas de Joseph Merrick intéressa nombres de pathologistes, à commencer par le docteur Treves lui-même qui, après sa mort fit une autopsie détaillée pour chercher à connaître les causes des difformités dont il souffrait. Joseph Merrick lui-même imputait la cause de sa maladie à l’accident dont sa mère avait été victime en ayant été renversée par un des éléphants d’une parade se produisant à Leicester. Toutefois, assez vite, on écarta cette hypothèse et aussi celle de l’éléphantiasis, maladie d’origine parasitaire, fréquente dans les pays tropicaux mais rare en Europe.

Très longtemps, la cause communément admise fut que Joseph Merrick souffrait de neurofibromatose de type I dite aussi maladie de Recklinghausen, une maladie neurologique et héréditaire qui affecte les tissus et les os et produit dans les cas les plus extrêmes des déformations proches de celle de l’« Homme Éléphant ». Mais des recherches génétiques faites à partir de ses ossements ont permis d’établir qu’il souffrait en fait du syndrome de Protée, une maladie génétique qui affecte la croissance des tissus, et produit elle aussi des déformations.

Le syndrome de Protée :

            maladie génétique complexe comprenant des hamartomes de taille importante impliquant plusieurs tissus : tissu conjonctif, tissu épidermique et tissu osseux. Elle se manifeste dès la naissance et les hamartomes grandissent au cours de la vie. Les tumeurs cancéreuses sont rares. Des tumeurs de l’ovaire, de tumeurs testiculaires, de tumeurs de la parotide et des tumeurs du système nerveux sont parfois associées avec les hamartomes.

Sous le terme de neurofibromatoses (NF) sont regroupées des maladies distinctes n’ayant en commun le plus souvent que certains signes cutanés : taches pigmentaires et tumeurs. Toutes ces affections ont longtemps été désignées sous le nom de maladie de von Recklinghausen. Le terme de maladie de von Recklinghausen ne désigne maintenant que la plus fréquente des neurofibromatoses, la NF1.

Le syndrome de Protée (Proteus syndrome) est constitué d’un gigantisme d’un ou plusieurs membres, parfois d’une asymétrie corporelle, de tumeurs sous-cutanées, d’une macrocéphalie.

 Mon combat a commencé

Mon enfant mon aimé,
le jour ou tu es né
les secondes ont compté

Le premier jour ou je t’ai vu
A l’hôpital, dans ton lit allongé
Ton regard m’a transpercée
Mon âme était mise à nue

Mais il me fallait faire bonne figure
Pour ne pas décourager ta mère
Puisqu’en elle vivait une cassure
En son cœur, en son âme, la misère
La douleur et l’état morbide
Se lisaient sur son visage livide

Tonton m’accompagnait,
Lui il a craqué
Et à cet instant j’ai décidé
Plus que tous les autres de t’aimer

Je t’aimerai au delà des critiques
Et je livrerai le combat
Pour que malgré ton état clinique
Tu vives des instants de joie

Je t’aime et je t’aimerai toujours
Car ensemble nous ferons le parcours
Pour un an, pour dix ou pour plus de temps
Celui qu’il nous sera donné je le vivrai pleinement

Aujourd’hui tes malformations je ne les vois plus
Elles m’ont sauté au visage la première fois que je t’ai vu
Mais aujourd’hui je les embrasse je les caresse
Et je fais de tes différences une forteresse

Je t’aime mon Yani,
Et je te promets toute ta vie
De t’accompagner
Autant que je le pourrai

Mon amour, ma tendresse
je te livre toutes mes promesses

angecliquez sur l’image et vous comprendrez mieux.

Enfin , je l’espère !

Vie de Joseph Merrick :

     - (5 août 1862- 11 avril 1890), est un Britannique présenté comme phénomène de foire sous le surnom de « Elephant Man » (L’homme éléphant). Il a vécu en Angleterre pendant l’ère victorienne. Il était célèbre en raison de la difformité extrême de son corps, et fut un cas étudié par la medecine britannique. Dans la biographie que Frederic Treves lui consacra en 1923 L’Homme Éléphant et autres souvenirs il est inexactement prénommé John à la suite d’ une erreur de l’auteur.

Né à Leicester, fils de Joseph Rockley Merrick et de Mary Jane Merrick née Potterton, il est l’aîné d’une famille de trois enfants, dont son frère, William, et sa sœur, Marion. Une légende colportée par lui-même veut que lors d’une parade de la ménagerie Wombwell dans les rues de Leicester, Mary Jane Merrick, alors enceinte de Joseph, trébuche et manque de se faire piétiner par un éléphant. Joseph Merrick attribua à cet incident la cause de ses malformations.

Les premiers signes de difformité sont apparus vers l’âge de 21 mois : une excroissance qui lui déforme la bouche. Très vite, d’autres malformations apparaissent, et à cinq ans à la suite d’une chute, il se met à boiter. Sa mère meurt alors qu’il est âgé de 11 ans. Son père se remarie, mais sa belle-mère ne veut pas de cet enfant monstrueux. À douze ans, sa scolarité terminée et sur l’insistance de sa belle-mère, il est obligé de chercher du travail. Il officie durant deux ans dans une manufacture de cigares, mais ses difformités de plus en plus handicapantes l’obligent à quitter son emploi. Pour gagner sa vie, il est contraint de vendre de la mercerie au porte à porte, dans les rues où il est constamment brimé. Là encore, il est contraint d’arrêter de travailler.

Expulsé du domicile par son père, il se réfugie un temps chez son oncle Charles Barnabus Merrick, avant de se faire admettre en décembre 1879 à l’hospice des pauvres de Leicester. C’est lors de son séjour en 1882 qu’il se fait retirer une partie de l’excroissance qui déformait sa lèvre supérieure et lui donnait l’apparence d’une trompe.

En 1884, il quitte l’hospice et propose à Sam Torr directeur du Gaiety Palace of Varieties de le produire comme phénomène dans son théâtre. Celui-ci et trois de ses associés organisent son exhibition sous le nom de l’« Homme Éléphant » dans des salles itinérantes. L’un d’eux, Tom Norman, montreur de curiosités anatomiques, se charge de le produire à Londres dans une boutique de Whitechapel Road en face de l’Hôpital de Londres. Ce genre de spectacle est particulièrement prisé des étudiants en médecine, et c’est l’un d’entre eux qui signale l’existence de l’homme au docteur en chirurgie Frederic Treves.

Aprés avoir vu le spectacle le chirurgien emprunte Joseph Merrick à Tom Norman pour une observation plus détaillée dans son bureau du Collège Royal de médecine. Après ce premier examen du 2 décembre 1884, Treves présente l’« Homme Éléphant » à la société de pathologie de Londres comme cas de difformité congénitale.

En 1885, les exhibitions de phénomènes humains sont interdites en Grande-Bretagne car considérées comme immorales aux yeux de la société victorienne.

Joseph Merrick se produit alors en Europe continentale, tandis qu’en Belgique aussi, ce type d’exhibition est de moins en moins tolérée. Dépouillé de ses économies par l’impresario allemand qui l’exhibait sur le continent, il doit rentrer en Angleterre. C’est à Liverpool qu’il reprend contact avec le docteur Treves, qui le prend en charge.

Grâce à l’intervention du directeur de l’hôpital de Londres Francis C. Carr Gomm, qui fit paraître dans le Times une annonce pour recueillir des fonds afin de subvenir au besoin et au logement de l’« Homme Eléphant », et au soutien de la reine Victoria sensibilisée par cette cause, Joseph Merrick peut vivre ses derniers jours comme résident permanent de l’hôpital de Londres.

Il y est entretenu jusqu’à sa mort apparemment accidentelle à l’âge de 27 ans, le 11 avril 1890 : il est retrouvé le matin inanimé, apparemment mort d’étouffement dans son sommeil après que sa lourde tête se soit renversée vers l’arrière. Ne pouvant dormir étendu, il devait d’ordinaire dormir la tête penchée vers l’avant.( Wikipédia)

 4710800

Rouenpour des renseignements plus complets , cliquez sur l’image.

telethonne les oubliez pas le 5&6 décembre 2008

Image de prévisualisation YouTube

dyn010_original_300_400_gif_2597444_f33679cfcb4dd1db165af873c190d4f2lake30dyn002_original_400_400_gif_2584014_5702c416a13065d694772aa0dbf39ffe

dyn004_original_477_345_gif_2598102_9906c58dbfc73ac97c7a0f43f1fc6a22

Par ankana87 le 24 octobre, 2008 dans coup de coeurs
1 commentaire

Taguée!!

Merci Booguie pour le cadeau!!!

Donc tu me demandes 5 défauts , après vérifications auprès de mon mari et de mes enfants , je n’ai pas de défaut!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Taguée!! dans tag kx9tlm9t695545939 dans tag

  1. je suis une râleuseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!
  2. je suis une gourmande!!
  3. je suis tête en l’air !!
  4. je suis gaffeuse!!
  5. je suis trop émotive!!je suis une vraie madeleine!

  Mes qualités :

  1. je suis généreuse
  2. je suis à l’écoute des autres
  3. je suis obstinée!!
  4. je sais me taire
  5. je sais rire avec les autres sur presque tout!!

Donc je tague Helenp , Franck77, Osee, Monalisa et pour finir Naguere!!

73xawlm1Suricate_band2_kicsi

 

Par ankana87 le 24 octobre, 2008 dans tag
3 commentaires

infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie ...