Navigation | Amélie Nothomb

Ankana87

ankana87

Juste pour les membres………

Nuage de catégories

Accessoires necessaires amitie belles images du net! Bienvenue cadeaux Calendrier de l'Avent coup de coeurs coup de gueule creations et si le monde... faune Flore genereux gourmandises géographie Histoire Humeur l'art Legendes et Mythes les enfants les logiciels gratuits le temps Merci Non classé photofiltre poesie romans sur la route tag un peu d'humour

Un Sourire

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent. Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel. Personne n'est assez riche pour pouvoir s'en passer, Et personne n'est trop pauvre pour ne pas le mériter. Il crée le bonheur au foyer, est un soutien dans les affaires et le signe sensible de l'amitié. Un sourire donne du repos à l'être fatigué, rend du courage au plus découragé, console dans la tristesse et est un antidote de la nature pour toutes les peines. Cependant il ne peut s'acheter, ni se prêter, ni se voler. Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne. Et si quelquefois vous rencontrez une personne qui ne vous donne pas le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez-lui le vôtre. Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.

Un peu de liberté……….

DSC00593

Un peu de légèreté

Un peu de légèreté

passe le temps ……..

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Un peu d’évasion………….

Un peu d'évasion.............

le grenier d’Ankana

Un peu d’eau………

DSC00580

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Recherchez aussi :

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

AVERTISSEMENT

Tout commentaire que je jugerais insultant, discriminatoire, irrespectueux, vulgaire..........sera automatiquement supprimé de mon blog!!! Je prône le respect, la tolérance........et ne veux en aucune manière que mes enfants tombent sur de tels propos en venant sur le blog de leur maman!! Amicalement Ankana

Amélie Nothomb

J’aime bien cet auteur bien que je n’ai pas encore eu le temps de tout lire!!

Biographie et bibliographie :

Issue d’une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb découvre la Chine, New York, et l’Asie du Sud-Est lors des déplacements professionnels de son père, un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone qu’elle porte dans son coeur et transpose dans ses écrits. Elle retourne en Belgique à l’âge de 17 ans et suit des études gréco-latines. En 1992, son romanHygiène de l’assassin‘ est accueilli avec un énorme succès et se voit adapter sur grand écran. Frustrée de ne pas être restée au Japon, l’auteur y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans ‘Stupeur et tremblements‘, couronné Grand Prix de l’Académie française en 1999. Ce livre marque une période de retrait médiatique pour l’écrivain qui aime provoquer. Il est adapté au cinéma en 2003, comme ‘Hygiène de l’assassin’ avant lui. Se définissant elle-même comme une ‘graphomane malade de l’écriture’, elle sort en moyenne un roman par an. Dans le ‘Le Robert des noms propres‘, Amélie Nothomb romance la vie de son amie chanteuse, Robert. Elle publie ensuite ‘Antéchrista‘ (2003), ‘Biographie de la faim‘ (2004), ‘Acide sulfurique‘ (2005), ‘Journal d’hirondelle‘ (2006), ‘Ni d’Eve ni d’Adam‘ (2007) et ‘Le Fait du prince’ (2008). Adulée, critiquée, marginale, Amélie Nothomb reste fidèle à ses idées, laisse vagabonder sa plume au gré des pages blanches et couche sur le papier des récits toujours plus originaux les uns que les autres.

Amélie Nothomb dans romans 20070508-nothomb

quelques ouvrages d’Amélie Nothomb :

nothomb-nideve dans romans

Résumé du Roman
« Stupeur et tremblements pourrait donner l’impression qu’au Japon, à l’âge adulte, j’ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d’Ève ni d’Adam révélera qu’à la même époque et dans le même lieu, j’ai aussi été la fiancée d’un Tokyoïte très singulier. »

Amélie Nothomb

HygieneAssassinPrétextat Tach, prix Nobel de littérature, n’a plus que 2 mois à vivre. Il va rencontrer plusieurs journalistes et les ridiculiser les uns après les autres. Sa logique et sa mauvaise foi font de lui un être abjecte, infâme. Les mots deviennent tortures. Seule Nina, la dernière journaliste, va lui tenir tête et nous faire découvrir un autre Prétextat Tach. Le dialogue devient interrogatoire, jusqu’au duel titanesque verbal. Pretextat Tach finit par nous attendrir, sa mauvaise foi devient anecdotique, il devient presque séduisant.

 Hygiène de l’assassin est indispensable dans une bibliothèque. Il laisse une impression durable. Amélie Nothomb laisse une empreinte indélébile dans le monde de la littérature, décrivant avec brio toute la perversité et la complexité de l’être humain, ses tiraillements entre le bien et le mal.

les-combusltibles.JPG

Les amoureux des livres seront choqués que l’on puisse brûler des livres pour se chauffer. C’est pourtant l’intrigue de ce livre.

3 personnes habitent un appartement dans une ville assiégée. Il fait terriblement froid.

L’appartement appartient à un professeur de lettres. Sa bibliothèque est colossale. Il va brûler ses livres les uns après les autres. Il avoue raffoler d’un auteur qu’il a toujours dit détester dans ses cours.

Les caractères s’affrontent en une sorte de huis clos. La forme dialoguée est idéale pour être jouée sur scène. Le texte peut être drôle, grinçant et impertinent

 

 

Acide sulfurique est un pastiche dément, macabre et pervers de la télé réalité. Une émission fictive appelée « Concentration », réunit des taux d’audience mirifique tout en aliénant la pensée du téléspectateur. Les participants de Concentration risquent leurs vies, les plus faibles sont éliminés. L’émission est calquée sur le système concentrationnaire nazi : avec les capots, les détenus, le manque cruel de nourritures, les dures taches,…

Ce livre est lourd de sens. L’atmosphère est pesante. La télé réalité est mise à l’index avec ses débordements.

 

Ce livre est une des sélections du prix des lecteurs 2007 du livre de poche, ce qui est une excellente idée. Acide sulfurique laisse une impression durable, malgré les petites faiblesses de la fin. Il faut le lire absolument.

nothom-2

Par ankana87 le 12 novembre, 2008 dans romans

Laisser un commentaire

infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie ...