Navigation | Archive » 2008 » décembre » 08

Ankana87

ankana87

Juste pour les membres………

Nuage de catégories

Accessoires necessaires amitie belles images du net! Bienvenue cadeaux Calendrier de l'Avent coup de coeurs coup de gueule creations et si le monde... faune Flore genereux gourmandises géographie Histoire Humeur l'art Legendes et Mythes les enfants les logiciels gratuits le temps Merci Non classé photofiltre poesie romans sur la route tag un peu d'humour

Un Sourire

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup. Il enrichit ceux qui le reçoivent, sans appauvrir ceux qui le donnent. Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel. Personne n'est assez riche pour pouvoir s'en passer, Et personne n'est trop pauvre pour ne pas le mériter. Il crée le bonheur au foyer, est un soutien dans les affaires et le signe sensible de l'amitié. Un sourire donne du repos à l'être fatigué, rend du courage au plus découragé, console dans la tristesse et est un antidote de la nature pour toutes les peines. Cependant il ne peut s'acheter, ni se prêter, ni se voler. Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne. Et si quelquefois vous rencontrez une personne qui ne vous donne pas le sourire que vous méritez, soyez généreux, donnez-lui le vôtre. Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.

Un peu de liberté……….

DSC00593

Un peu de légèreté

Un peu de légèreté

passe le temps ……..

décembre 2008
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Un peu d’évasion………….

Un peu d'évasion.............

le grenier d’Ankana

Un peu d’eau………

DSC00580

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Recherchez aussi :

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

AVERTISSEMENT

Tout commentaire que je jugerais insultant, discriminatoire, irrespectueux, vulgaire..........sera automatiquement supprimé de mon blog!!! Je prône le respect, la tolérance........et ne veux en aucune manière que mes enfants tombent sur de tels propos en venant sur le blog de leur maman!! Amicalement Ankana

8 décembre, 2008

Poésies sur l’amitié

 

 Quelque soit la forme de l’amitié , elle est importante à nos yeux !

Poésies sur l'amitié dans amitie amitie Guy Dumoulin

Image de prévisualisation YouTube

6qpn2swu dans poesie

9vfguzd1

IVRE D’AMITIE

Je ne suis rien sans toi,
Bouteille vide, la tristesse a sa loi.
A la folie, je me suis laissé aller.
Mon île partie, le bateau a tout simplement navigué,
En aveugle, depuis que ce fameux quai m’a empoisonné.
Ce n’est pas de l’amour, même si la voilure est déchirée,
L’amour est pour les dragueurs et autres apollons.
Dieux grecs, moi simple navigateur,
A la recherche de ton visage sur le royaume de POSEIDON.
Tu n’es pas Pénélope, je ne porte pas le prénom d’Ulysse,
Ma bouteille vide me plonge littéralement dans des étranges abysses,
Le mot lui-même est bizarre, tiens mon guéridon ressemble à un blinis
Nectar, tournant cette tête de marin, les éléphants ne sont pas un, mais dix,
Ronde inopportune, sur ce plafond, dont les yeux punissent,
Le sans diplôme, éternel perdant, ta photo sur la commode ;
Amie, hier, comme avant au choix, ton deuxième prénom, ALICE ou MAUDE…
Sur ce lit naufragé, la rivière est à sec,
Les larmes ont pourtant déversé, es-tu heureuse avec ce mec ?
Réponds, soit charitable ne détourne pas la conversation,
Une réponse, de but en blanc, même si je préfère le rosé,
Elle est drôle… Oh ! , et puis vu que la stupidité fait partie de la tradition,
Autant en ton honneur la respecter,
Oui, les murs font tourner ma chambre comme un manège,
Mais je vais me mettre à la verticale afin d’ouïr ta réponse.
Tu sais, ton silence est inutile… Joli cortège,
Ca tourne un peu, ,
Quelle charmante idée, une fête foraine près d’un feu de braise,
Romantique peut-être, mais la barbe à papa a un goût de pierre ponce …
Dis, te souviens-tu des prés où sous le tapis de coquelicots se nichaient les ronces ? ….
Tiens sur le cheval de bois mon cœur simplement chavire,
La bouteille se vide, le papier sur le tapis reste désespérément vide,
Dis-moi à quoi cela sert de t’écrire des longs monologues,
Alors que mes espérances sont devenues des plages où communiquent le fog de LONDRES,
Et un espace de solitude d’un désert aride.
La fête se finit, je laisse aller ce sentiment, lorsqu’on aime, les larmes sont faciles à pondre,
Ma cruche est vide une fois encore,
Toutes les lumières, et la gaieté du moment s’évaporent,
Il ne me reste que l’ivresse, douloureuse, presque acide,
En m’endormant, sur mon radeau, le souhait du moussaillon,
Dans un corps inerte continue la rébellion.
Même si cela ne change rien,
Je te donne mon amour, même si tu viens de préférer le sien.

 par rimesoudeprime


Image de prévisualisation YouTube

Par ankana87 le 8 décembre, 2008 dans amitie, poesie
1 commentaire

infos-africa.fr |
MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | grandir
| Rapport Prévention Charleroi
| Les choses de la vie ...